photopro-01C’est sur Twitter que je découvre HOP *, l’association créée par Laetitia Vasseur dont l’objectif est de lutter contre l’obsolescence programmée. Je décide d’aller à la rencontre de cette actrice du changement dont la démarche m’interpelle. Laetitia me parle de son engagement avec enthousiasme et de ce monde où tout est à réinventer. Rencontre !

01

Lorsqu’elle définit son métier, son message est limpide : « À l’heure où nos matières premières se raréfient, et où il est de plus en plus difficile et coûteux de les extraire,  HOP propose des alternatives positives afin de mettre un terme à cette stratégie économique et commerciale qui n’a plus de sens. » 

Composée de juristes et d’experts en économie sociale, l’association souhaite sensibiliser le plus grand nombre de personnes au phénomène d’obsolescence programmée.

Inventée dans les années 30 par Bernard London, un agent immobilier new-yorkais, l’obsolescence programmée impose aux produits une durée de vie limitée afin de pouvoir les remplacer par d’autres, entretenant ainsi nos besoins de nouveaux biens.Aujourd’hui, cette pratique nous condamne à des modes de consommation polluant à l’excès et surexploitant les ressources naturelles.

La suite…

Publicités