Analekta.jpg
2_9299_Couvert.jpg

Alain Lefèvre
JoAnn Falletta
Orchestre Philharmonique
d
e Buffalo

 

Le Concerto No. 3 d’André Mathieu restauré pour son 75e anniversaire.

Un chaînon manquant
de l’histoire musicale canadienne.

 

 Date de sortie : 8 septembre 2017

Montéal – Analekta est fière d’annoncer la parution de André Mathieu: Concerto No. 3,nouvel album du grand pianiste et compositeur Alain Lefèvre. Ce 21e opus de l’artiste à paraître chez Analekta lève le voile sur trois années de travail acharné mené par Jacques Marchand, George Nicholson et Alain Lefèvre afin de restituer, dans sa forme originelle, le célèbre Concerto No. 3 d’André Mathieu.

C’est en 2008 que l’auteur, animateur et conférencier George Nicholson découvre la partition originale pour deux pianos du Concerto No. 3 d’André Mathieu, écrite de la main du prodige québécois. Les différences, notables, entre la partition originale et le Concerto de Québec, la version modifiée bien connue de l’œuvre, furent le point de départ d’une colossale entreprise de restauration de cette œuvre maîtresse de Mathieu. C’est au compositeur et chef de l’Orchestre symphonique régional d’Abitibi-Témiscamingue Jacques Marchand qu’a été confié ce travail d’orfèvre qui s’est étalé sur près de trois ans, épaulé par Alain Lefèvre et Georges Nicholson.

Présenté en première mondiale à Buffalo en février 2017, interprété par Alain Lefèvre – à qui on doit la réhabilitation de Mathieu dans la mémoire culturelle d’ici et d’ailleurs – et l’Orchestre philharmonique de Buffalo sous la direction de la réputée JoAnn Falletta, le Concerto No. 3 reconstitué a soulevé l’enthousiasme du public. Enregistré lors de ces représentations, l’album André Mathieu: Concerto No. 3rend avec justesse le brio d’Alain Lefèvre et la ferveur des musiciens, conscients de partager là un moment hautement émotif et tout à fait unique!  JoAnn Falletta avait déjà collaboré avec Alain Lefèvre à la présentation d’œuvres de Mathieu par le passé, entre autre au Carnegie Hall à New York en 2013.

C’est à l’automne de 1942, il y a 75 ans, que le jeune prodige québécois André Mathieu, âgé de seulement 13 ans et au sommet de sa gloire, amorce l’écriture de son Concerto No. 3, qu’il achèvera l’été suivant. Quelques années plus tard, le producteur Paul L’Anglais en acquiert les droits et confiera à l’arrangeur Giuseppe Agostini la tâche d’adapter l’œuvre aux fins du film La Forteresse. Rebaptisé Concerto de Québec, c’est cette version qu’André Mathieu enregistrera pour le compte de Radio-Canada à son retour de Paris, en 1947. Revisitée trente ans plus tard par Marc Bélanger afin de servir à un enregistrement du pianiste Philippe Entremont et de l’Orchestre du Capitole de Toulouse, la version d’Agostini sera révisée en 2003 par le pianiste Alain Lefèvre, qui l’utilisera pour l’enregistrement de cette œuvre avec l’Orchestre symphonique de Québec. 2018 marquera d’ailleurs le 15e anniversaire de parution de cet album.

On retrouve également sur ce nouvel album le poème symphonique Un Américain à Paris de George Gershwin. Commandée par le New York Philharmonic et créée en 1928, l’œuvre traduit en musique les vives impressions d’un Américain en visite à Paris, déambulant dans les rues de la ville, s’imprégnant de l’ambiance exubérante de la capitale française.

À propos d’Alain Lefèvre
Artiste phare de la maison de disque Analekta et animateur d’une émission hebdomadaire à Radio-Canada sur ICI Musique, où il partage sa passion de la musique classique, le pianiste et compositeur Alain Lefèvre est récipiendaire d’un Prix JUNO, d’un Prix Opus, de dix Félix (ADISQ), du Prix André Gagnon (SPACQ) et a remporté le Prix AIB décerné à Londres, pour la Personnalité Internationale de l’année – Radio (2010). Ardent défenseur de la musique des compositeurs québécois, dont André Mathieu, François Dompierre et Walter Boudreau, il contribue grandement au rayonnement de la musique d’ici à travers le monde. En 2010, avec L’Enfant prodige, long métrage sur la vie d’André Mathieu, M. Lefèvre signait son premier film en tant que directeur musical, compositeur et interprète. Il poursuit une brillante carrière internationale ayant joué dans plus d’une quarantaine de pays et se produit régulièrement sur les scènes prestigieuses du monde, avec de grands orchestres et chefs de renom.

À propos de JoAnn Falletta
Acclamée comme « une figure dominante de la musique de notre temps » par la American Society of Composers, JoAnn Falletta est saluée pour son travail exceptionnel en direction, en interprétation et en composition ainsi que pour sa capacité à captiver le public et à jouer un rôle actif dans la communauté. Elle est directrice musicale du Buffalo Philharmonic Orchestra et du Virginia Symphony Orchestra en plus d’être première chef d’orchestre invitée du Brevard Music Center. À titre de chef invitée, elle a dirigé plus d’une centaine d’orchestres en Amérique du Nord ainsi que des orchestres de renom en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et en Afrique. 

À propos du Buffalo Philharmonic Orchestra
Fondé en 1935, l’Orchestre philharmonique de Buffalo (BPO), fut dirigé entre autres par William Steinberg, Josef Krips, Lukas Foss, Michael Tilson Thomas, Maximiano Valdés, Semyon Bychkov et Julius Rudel.  Gagnant de deux GRAMMY Awards sous la direction de JoAnn Falletta en poste depuis 1999, le BPO présente plus de 120 concerts par année et a réalisé des tournées à travers l’Europe, le Canada et les États-Unis. On doit à Maestra Falletta d’avoir ravivé la tradition de ses diffusions radiophoniques et d’enregistrements, ayant publié plus de 40 albums de répertoires variés.

– 30 –

Publicités